Voile et handicap

Le défi de Jean-Marie Cahn, hémiplégique, se lancer dans la Route du Rhum 2018

A 55 ans, victime d’un AVC, Jean-Marie Cahn prof d'éducation physique, originaire de Montgermont près de Rennes s’en est sorti grâce à la voile. Ce passionné de voile trouve la force de combattre son handicap par la pratique du bateau et se lance 2013 pour deux éditions du Tour de Bretagne en solo, sans chrono ni record. Il s'agit pour lui de sensibiliser le public sur l'AVC. Aujourd’hui, il met la barre plus haut pour être au départ de la prochaine Route du Rhum. Il est à la recherche de partenaires pour le financement.

Pour ce défi, Jean-Marie Cahn a reçu l'accord de ses médecins et un avis favorable de la Fédération Française de Voile, illui reste à boucler un budget de 25.000 € nécessaires pour la réservation du bateau.

Son objectif

Depuis un AVC hémorragique, il a été déclaré handicapé, et écarté de mes fonctions d'enseignant. Il s'engage aujourd’hui dans  la Route du Rhum 2018 pour démontrer que, malgré des "pronostics pessimistes", et avec une détermination sans faille, il est possible de reprendre la barre de sa vie, d’élaborer des projets ambitieux, et de réaliser une campagne de prévention de santé publique efficace.

jmcahn0.jpg

Campagne de financement et atouts pour ses futurs partenaires

Tout d'abord une visibilité exceptionnelle, car elles participantes à une épreuve de renom associant un projet sportif ambitieux à une cause citoyenne de santé publique.  

Jean-Marie Cahn met en avant les retours sur investissement :

- Développement d’une image d’entreprise sociétalement engagée 

- Investissement dans la lutte contre de sévères pathologies 

- Intégration d’un groupe d’entreprises partenaires qui soutiendront ce projet  

- Visibilité des acteurs de santé pouvant représenter de nouveaux marchés

 

Jeudi 21 décembre 2017 • Jean-Marie Cahn