Tour du monde en solitaire

François Gabart accentue encore son avance à 5 jours sur le record au 34 ème jour de mer

François Gabart a maintenant plus de 1700 milles d'avance, soit presque 5 jours sur le temps de référence de Thomes Coville détenteur du record. Malgré un vent plus faible, Il file à une vitesse moyenne de 20 noeuds en remontant l'Atlantique au large du Brésil à l'approche de l'équateur.  il a réussi à se faufiler entre les difficultés et trouver le vent dans une zone compliquée.
S'il n'a pas d'avarie et à ce train là, il pourrait encore accentuer son avance et atteindre ouesssant vers le 17 ou 18 décembre.

François Gabart à réussi à trouver un filon venté qui lui permet de renouer avec les hautes vitesses. 
« François a pu négocier parfaitement cette première difficulté météo grâce aux efforts prodigués dans le sud. Il a poussé très fort sur la machine depuis la Nouvelle Zélande précisément pour aborder de la meilleure des manières cette première moitié d’Atlantique Sud, en contournant par l’est ce magma instable de hautes pressions » explique Jean Yves Bernot depuis la terre.

A plus de 18 noeuds de moyenne dans une zone où le vent est, à certain moment, tombé à moins de 10 noeuds, François Gabart a en effet pu exploiter avec bonheur chaque accélération pour maintenir au final, plus de 1 700 milles d’avance sur le recordman de ce tour du monde, Thomas Coville et son maxi trimaran Sodebo.

 La carte des dépressions

 gabart7dec.jpg

Samedi 2 décembre 2017 • Macif