Records

Yves Le Blevec et François Gabart s'élancent ce WE dans leurs tentatives de record de tour du monde

Cette fois la fenêtre météo est bonne. Yves Le Blévec et son maxi trimaran de 30 m, Actual, s'élancera le 1er samedi après-midi de Brest pour un tour du monde en solitaire, "à l'envers", inédit en multicoques contre les vents et les courants dominants. François Gabart, sur son maxi Macif le suivra quelques heures plus tard pour un tour du monde à l'endroit, plus conventionnel avec pour objectif de battre record de Thomas Coville en 49 jours.

Ils pourraient presque faire un bout de chemin ensemble, mais dans l'atlantique sud Yves le Blevec se dirigera vers le Cap Horn et François Gabart vers la pointe de l'afrique du Sud.
François Gabart sera le 1er rentré à Brest si possible en moins de 49jours.
Yves Le Blévec espère boucler le tour dans une fourchette de temps entre 80 et 90 jours.

Yves Le Blévec sur Actual

Le trimaran Ultim Actual a déjà à son actif deux tours du monde, un podium sur la Route du Rhum, le record de l’Atlantique Nord et de la Transméditerranéenne, plusieurs transats en solitaire ou en équipage réduit lorsqu’il était sous les couleurs de Sodebo et skippé par Thomas Coville. Cette machine à record désormais aux mains d’Yves Le Blevec fait partie du Collectif Ultim.

Il a été mis à l’eau en 2007, et il a été rénové juste avant sa participation à The Bridge en 2016 qui a permis de valider le gros chantier technique dont il a bénéficié.
Pour Yves Le Blévec son bateau " est taillé pour ça, il est capable d'affronter de grosses conditions et de façon relativement confortable. Il n'est certes pas fait pour tirer des bords, mais bien pour naviguer loin, longtemps et vite."

actual01.jpg

François Gabard sur Macif

« Ce qu’a fait Thomas l’année dernière est incroyable et ça a renforcé à la fois ma conviction d’aller sur ce genre d’épreuve et ma motivation car la taille du challenge parle au compétiteur que je suis. Je n’ai bouclé qu’un seul tour du monde dans ma vie, ce sera donc mon deuxième et rien que cela promet déjà d’être une aventure exceptionnelle. Je sais déjà qu’elle me permettra de mieux connaitre mon bateau et mieux me connaitre moi-même. »

Choisir la bonne fenêtre météo

La visibilité météo sur l’Atlantique est bonne à 5 jours. jusqu'à 10 jours on peut appréhender les grands mouvements à venir, mais au-delà il n'y a pas de prévisions météo fiables. Entre 5 et 10 jours, c'est le temps qu'il faut pour être au large du Brésil et plus précisément à l'approche de Saint-Hélène.
Le passage de Saint-Hélène dans un bon timing est au départ la question fondamentale pour préserver ses chances de battre le record.

macif01.jpg

Vendredi 3 novembre 2017 • Macif /actual