innovation

L'hydrocontest, les protos des bateaux de demain débarquent à Saint-Tropez le 4 septembre

Comme  l'école centrale de Nantes vainqueur de l'Hydroconstest en 2016, pour sa 4ème édition, plus de 250 étudiants représentant 28 des écoles d'ingénieurs les plus réputées de la planète vont s'affonter durant une semaine dans le nouveau port de Saint-Tropez. Les moteurs électriques de leurs prototypes sont identiques. L'équipe gagnante sera celle qui en aura tiré les meilleures performances.
l'Hydroconstest est le premier concours étudiant international dédié à l'efficience énergétique nautique et maritime.

L'Hydrocontest, le génie des élèves ingénieurs

Comme depuis la création de la manifestation en 2013, la France, nation la plus titrée au palmarès de l'Hydrocontest, sera, cette année encore, la délégation la plus représentée avec 9 écoles engagées : Centrale Supelec, Ecole Centrale de Nantes, Université Le Havre Normandie, ENSM Marseille, Ecole Polytechnique & ENSTA, SeaTech Toulon, Université de Montpellier, ESTIA Bidart et ENS Mines de Paris.

hydro_01.jpg

Un concours aux enjeux d'envergure face aux défis climatiques

Le comité d'organisation a décidé de doter chaque équipe du même moteur électrique et d'une bourse pour favoriser l'innovation. La quantité d'énergie à disposition est imposée pour parcourir une certaine distance et le classement s'établit en fonction du temps de parcours. 
Chaque équipe engagée a bénéficié d’une dizaine de mois de préparation pour mettre au point deux prototypes conformes au cahier des charges édicté par le comité d'organisation de l'Hydrocontest. 
Après de longues semaines de travail acharné et de doutes en tous genres, l'heure de vérité s'apprête à sonner : à partir du 4 septembre, les 250 participants de concours à nul autre pareil se lanceront dans une lutte acharnée aux confins de l'innovation et de la performance. Ils s’affronteront sur un parcours dédié au cœur même du port de St-Tropez

hydro_011.jpg

 

Jeudi 24 août 2017 • hydrocontest