Bateaux de tradition

Les 25 ans d'excellence du chantier du Guip à Brest, une renommée internationale

Au départ c'était un petit chantier naval traditionnel créé en 1976 sur l’Ile-aux-Moines. En 1992 il décroche un appel d'offre pour contruire "La Recouvrance" à Brest où il installe un 2 ème site sur le port. C'est aussi l'époque où fleurissent un peu partout des projets de restauration ou de reconstruction de bateaux anciens en bois, la spécialité du Guip qui, de par ses compétences exeptionnelles sera porté par la vague.
En 2008 le Guip obtient le label national EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant), décerné aux entreprises « détenant un savoir-faire rare, renommé ou ancestral, reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité ».
Le Guip c'est aujourd'hui une trentaine de charpentiers de marine et d’ébénistes et plus de 300 bateaux restaurés. 

1992, le Guip s'envole

Après la construction de la Recouvrance, la renonmée du Guip s'étend, en Bretagne d'abord, puis, progressivement dans toute l’Europe. la clientèle s'étoffre, des bateaux travail, gabares, chaloupes, cotres, goëlettes, des bateaux du partimoine...
La Marine Nationale qui lui a confié récemment des travaux sur  "la belle Poule",  des yachts classiques tels que la fameuse série des "Runa" qu'un passionné s'est mis en tête de retrouver et de restaurer.
guip0001.jpg

 2 chantiers

Le Chantier d'origine situé dans l'Anse du Guip à L'ile aux moines et celui de Brest se répartissent les travaux selon leur nature. Petites unités traditionnelles dans le golfe du Morbihan et bateaux de plus gros tonnage à Brest qui a va encore s'aggrandir de quelques centaines de m2 pour accueillir des uhnités plus longues.

Le Guépard 

Le Guip est devenu le spécialite du « Guépard », un dériveur houari imaginé et lancé dans les années 60 par Étienne Riguidel. Plus de 40 unités de « plate en V » du Golfe du morbihan sont sorties du chantier et reviennent régulièrement pour un lifting.

guepard0.jpg

La Recouvrance

Le bateau avec qui tout a commencé. C'est la réplique d'une goélette Aviso à huniers du début XIXème. Navire ambassadeur de la ville de Brest reconstruite sur les plans de l’Arsenal de Brest de 1820. Longueur hors tout: 42m, coque : 25m , largeur : 6,50m, tirant d’eau : 3,20m. Lancement lors des fêtes de Brest 92.

recouvrance.jpg

 

(crédits photos Miche Le Coz le Guip Brest et Yan le Jamtel à Lîle aux Moines)

 

Mardi 18 juillet 2017 • Guip