The Bridge

Gabart et son équipage sur Macif gagnent la bagarre des trimarans ultimes à New-York

François Gabart le skipper de Macif et son équipage ont coupé la ligne d’arrivée d'arrivée  à New-York lundi soir après 8 jours 31 minutes et 20 secondes de mer depuis Saint-Nazaire. Il est suivi de près par Francis Joyon sur Idec Sport arrivés ce matin. Sodebo de Thomas Coville accusait un retard de 90 milles et devrait arrviver dans l'après midi. Le dernier trimaran Actual d'Yves le Blévec n'arrivera que demain.

 

 

L'objectif de The Bridge pour François Gabart

C'était aussi de préparer une tentative de record sur le tour du monde en solitaire en fin d’année.
François Gabard :
« Oui, bien sûr, le fait d’être à l’écoute du bateau depuis la table à cartes, de le sentir aller vite, m’a permis de me rendre compte que j’avais encore de la marge : si j’arrive à tourner les manivelles un peu plus vite, ça ne peut qu’aller dans le bon sens, le bateau a encore de la ressource, ça me donne une direction à suivre. J’ai vu qu’il y avait des choses que je ne sais pas encore faire en solitaire, mais si je suis capable de m’en rapprocher un peu, le record peut être battu, même si ce n’est pas le seul paramètre qui rentre en compte. Après, je n’ai pas eu les conditions d’un tour du monde, il va falloir renaviguer dans du portant. »

gabart1.jpg

Un équipier blessé à bord de Sodébo

Alors que le trimaran naviguait à 180 milles au sud d’Halifax,n Thierry Briend était à la barre quand il a été désarçonné par une grosse vague. Sous le choc, il a perdu conscience quelques secondes mais n'a pas nécessité d'évacuation. Le médecin de la course, Jean-Yves Chauve, est en contact permanent avec le bateau.

Mardi 4 juillet 2017 • the bridge