Navire du futur

Energy Observer, le 1er bateau à hydrogène a quitté Saint-Malo pour un tour du monde de 6 ans

Energy Observer a franchi lundi les écluses de Saint-Malo sont port d'attache où depuis 2015, une soixante personnes ont travaillé pour transformer ce catamaran de légende, détenteur d'un trophée Jules Verne, en un véritable condensé d’innovations, une préfiguration du monde énergétique de demain. Energy Observer est le premier navire autonome en énergie et sans émission de gaz à effet de serre ni particules fines, propulsé aux énergies renouvelables, en particulier l'hydrogène puisé dans l'eau de mer. 
1ère escale Paris, après avoir remonté la Seine où il sera visible du 6 au 16 juillet.

Autonome en énergie

130m2 de panneaux photovoltaïques, 2 éoliennes à axe vertical, 1 aile de traction intelligente qui alimenteront 2 moteurs électriques convertibles en hydrogénérateurs. Energy Observer est le premier bateau au monde capable de produire son hydrogène à partir de l'eau de mer grâce aux énergies renouvelables, pour être le témoin de la révolution énergétique en marche. Dans les prochaines semaines, Energy Observer entamera un tour du monde de six ans, en débutant par une série d’escales françaises lancée à Paris cet été et qui s’achèvera à Monaco en décembre prochain.

ener_oberv10.jpg

L'hydrogène pour la propulsion

C'est l'élément chimique le plus abondant dans l'univers, avec un immense potentiel comme voie de stockage et de valorisation des énergies renouvelables. L'enjeu du 21ème siècle : apprendre à la produire à moindre coût et de manière décarbonnée. C'est dans cette démarche de recherche et développement que s'inscrit le projet Energy Observer, pour prouver les performance de ce nouveau modèle énergétique, et ainsi servir d'exemple, partout dans le monde.

 

Lundi 26 juin 2017 • Energy observer