Success foils

Levée de fonds de 1 million € chez Seair pour faire voler en mer tous les bateaux

La start-up lorientaise SEAir créée il y a 1 an se développe à grande vitesse. Son ambition est de faire voler en mer tous les bateaux, qu'ils soient à voile et à moteur, grâce aux foils qui sabilisent une embarcation au-dessus de l'eau dès qu'elle prend de la vitesse.
Son objectif est d'en faire baisser les coûts de fabrication pour les rendre accessibles à la plaisance et de proposer aux constructeurs des "block foils" totalement équipés et multidirectionnels, qui s'adapteront aux conditions en mer, au nombre de passagers...
3 brevets ont été déposés, SEAir déménage dans des locaux beaucoup plus grand et vient de boucler une levée de fonds de 1 million d'euros.
Tout çà en 1 an...

Le bateau labo

Le 25 janvier dernier, elle a réussi à faire « voler » pour la première fois son Mini 747 de démonstration. Ce Mini ne courra jamais car c'est un laboratoire pour tester de nouveaux concepts. Ainsi, le foil tribord du Mini SEAir, qui sera mis en place plus tard, pourrait-il servir à des tests de vol sur d'autres coques. 

Les financeurs suivent..

D’abord une subvention de 250.000 euros de la région Bretagne et de bpifrance a été octroyée à sa création puis dernièrement une levée de 1 million d'euros auprès d'Arts et Métiers Business Angels, d'une quinzaine d'investisseurs privés et de la Société Financière Lorient Développement (SFLD).

 seair00.jpg

Devenir un équipementier pour les contructeurs de bateaux

L'équipe de SEAir développe un modèle en utilisant une imprimante 3D et des robots. Au delà des coûts qu'il faut baisser pour  rendre accessible le foil aux bateaux de plaisance, ceux-ci doivent être moins fragile que les foils actuels conçus en trois pièces composites.
SEAir veut se positionner en équipementier, capable de fournir aux chantiers navals, dès la contruction du bateau, des block foils totalement équipé et multidirectionnel.

seair01.jpg

Vendredi 2 juin 2017 • seair