hécatombe

22 bateaux incendiés et 8 coulés au port des Sablons à Saint-Malo

L'alerte a été donnée vers 5 h du matin dimanche 30 avril par un plaisancier qui a signalé un bateau en flammes dans le port de plaisance des Bas Sablons. Poussé par le vent, cet incendie s'est rapidement propagé à un second voilier qui rompu ses amarres et est allé enflammer une vingtaine d'autres bateaux accolés au ponton. 8 ont été coulés, malgré l’intervention d’une quarantaine de pompiers. Il n'y a pas de victime. Une enquête est en cours pour déterminer l’origine de cet incendie.

La proximité des bateaux accolés les uns aux autres, et les coques à base d'hydrocarbure qui brûlent très bien ont provoqué un fort rayonnement qui a rendu l'accès difficile aux pontons. La navigation est interrompue sur le port des Bas-Sablons, le temps pour les pompiers de baliser les emplacements des épaves. (source images France 3 Bretagne)

incendie2.jpg

25 m de ponton  devront être remplacés par tronçons et les installations électriques devront être revues. il faudra également déplacer les bateaux situés au-delà de la zone sinistrée car il n'y a plus moyen d'y accéder.

Selon l'association légisplaisance concernant les responsabilités

"La détermination du gardien sera un élément fondamental pour la mise en jeu de la responsabilité civile. Par un arrêt rendu en date du 3 juin 1998, la Cour d’appel de Montpellier, à propos d’un incendie criminel survenu à bord d’un navire amarré dans un port de plaisance, a considéré que « le gardiennage du port qui permet une surveillance de celui-ci et de l’ensemble des bateaux ne peut être confondu avec un gardiennage individuel avec une présence d’un gardien qui va vérifier l’état de chacun des bateaux [...] ."

Dimanche 30 avril 2017