Saint-Malo

Mise à l'eau Vendredi 14 avril de Energy Oberver le bateau autonome en énergie

Depuis 2015, ce sont près de soixante personnes qui se sont attelées à reconditionner un catamaran de légende, en un véritable condensé d’innovations, une préfiguration du monde énergétique de demain. Energy Observer est le premier navire autonome en énergie et sans émission de gaz à effet de serre ni particules fines, propulsé aux énergies renouvelables, en particulier l'hydrogène puisé dans l'eau de mer.
Energy Observer va d’ici peu, pointer ses étraves vers le large pour les premiers essais en mer.

Energy Observer : un défi humain et technologique 

Construit au Canada en 1983, il est détenteur du record du Trophée Jules Verne aux mains de Sir Peter Blake sous le nom d’Enza New Zealand. Le catamaran est passé du statut de bête de course au large à celui de navire du futur, pionnier des solutions énergétiques de demain.Une reconversion spectaculaire engagée en 2015 et opérée par une équipe de près de 60 personnes menée par Victorien Erussard, coureur au large, réunissant navigateurs, architectes et ingénieurs entre Saint-Malo, Paris, Grenoble et Chambéry. Un budget de 5 millions d’euros a été alloué au volet recherche et développement et à la construction du navire de 30,5 mètres de long et 12,80 mètres de large.

Victorien Erussard et le parrain du bateau Nicolas Hulot

obvserver1.jpg

Autonome en énergie

130m2 de panneaux photovoltaïques, 2 éoliennes à axe vertical, 1 aile de traction intelligente qui alimenteront 2 moteurs électriques convertibles en hydrogénérateurs. Energy Observer est le premier bateau au monde capable de produire son hydrogène à partir de l'eau de mer grâce aux énergies renouvelables, pour être le témoin de la révolution énergétique en marche. Dans les prochaines semaines, Energy Observer entamera un tour du monde de six ans, en débutant par une série d’escales françaises lancée à Paris cet été et qui s’achèvera à Monaco en décembre prochain.

L'hydrogène pour la propulsion

C'est l'élément chimique le plus abondant dans l'univers, avec un immense potentiel comme voie de stockage et de valorisation des énergies renouvelables. 
L'enjeu du 21ème siècle : apprendre à la produire à moindre coût et de manière décarbonnée. C'est dans cette démarche de recherche et développement que s'inscrit le projet Energy Observer, pour prouver les performance de ce nouveau modèle énergétique, et ainsi servir d'exemple, partout dans le monde.

Vendredi 14 avril 2017 • Energy Observer